125e anniversaire de la naissance de l’artiste peintre Guéorgui Veltchev (1891-1955)

Autoportrait de Guéorgui Veltchev, Munich, 1923.

Autoportrait de Guéorgui Veltchev, Munich, 1923.

En 2016 on célèbre le 125e anniversaire de la naissance de l’artiste peintre bulgare Guéorgui Veltchev (Георги Велчев), surtout réputé pour ses paysages marins classiques. Une grande exposition à la Galerie municipale de Varna retrace l’oeuvre de Guéorgui Veltchev à travers plus de 130 paysages et portraits issus de la collection publique du Musée « Guéorgui Veltchev » et de collections privées.

Guéorgui Veltchev - La forteresse de Kaliakra, 1942.
Guéorgui Veltchev – La forteresse de Kaliakra, 1942.

Une plaque commémorative a récemment été installée sur la maison natale de l’artiste à Varna, qui accueille aujourd’hui le musée éponyme.
La plaque commémorative sur la maison de Guéorgui Veltchev à Varna, aujourd'hui le musée éponyme.

La plaque commémorative sur la maison de Guéorgui Veltchev à Varna, aujourd’hui le musée éponyme.


Guéorgui Veltchev
est l’un des artistes les plus innovateurs dans l’art bulgare des années 20 du XXe siècle. Il suit ses études de peinture à l’École supérieure d’art et d’industrie à Sofia (aujourd’hui l’Académie nationale des arts) et à l’Ecole nationale supérieure des beaux-arts de Paris. Dans la période de 1920 à 1932, il voyage beaucoup et il vit en France, en Allemagne (Berlin, Munich, Brême), en Italie, aux Etats-Unis (New York, Philadelphie, San Francisco, Miami), il visite le Canada, l’île d’Hawaii, l’Australie et la Chine. Il réalise 15 expositions undividuelles à l’étranger – à Paris, à Londres, à Karlsruhe, à Wiesbaden, à New York etc.
Guéorgui Veltchev - "La barque rouge", vers 1934.
Guéorgui Veltchev – “La barque rouge”, vers 1934.

En 1932, Guéorgui Veltchev revient à Varna, se consacrant au paysage en voyageant à travers la Bulgarie. Après 1944 г., il n’est pas très bien accueilli par les représentants du pouvoir socialiste et son oeuvre sombre dans l’oubli. Il est mort à Varna le 16 avril 1955.
Guéorgui Veltchev - "L'arque", 1942

Guéorgui Veltchev – “L’arque”, 1942

A voir : l’exposition « Guéorgui Veltchev : un classique du paysage marin » à la Galerie municipale de Varna, jusqu’au 11. 12. 2016 ; l’exposition permanente au Musée « Guéorgui Veltchev » (rue « Radko Dimitriev » 8).

Guéorgui Veltchev - "Vue panoramique sur Varna au printemps", 1937
Guéorgui Veltchev – “Vue panoramique sur Varna au printemps”, 1937

Le Beaujolais nouveau arrive à Varna

beaujolais2016
L’arrivée du Beaujolais nouveau sera célébrée jeudi 17 novembre 2016. Selon la tradition depuis 1985 c’est toujours le dernier jeudi du mois de novembre.
« Le Beaujolais nouveau est un événement que beaucoup de français célèbrent, entre amis, entre voisins, en famille : on ouvre une bouteille du nouveau vin, ce moment est un moment de partage avant l’entrée dans l’hiver. Cet événement est désormais planétaire, en effet, si les Instituts français et Alliances françaises l’organisent, nombreux sont les bars et restaurants qui s’en sont emparés », confie Eric Perrotel, attaché de coopération pour le français et représentant de l’institut français au Centre francophone de Varna.
A Varna l’arrivée du Beaujolais nouveau sera célébrée le 17 novembre à partir de 19h00 au Bistro Europe.

Le 1er novembre – la Journée des éveilleurs nationaux

writeLa Journée des éveilleurs nationaux est une fête commémorant le travail des Lumières bulgares – des hommes de lettre, des écrivains, des révolutionnaires et des éveilleurs d’esprit national qui ont contribué à la Renaissance nationale bulgare et au mouvement de libération nationale au XIXe s.

Saint Ivan Rilski (Jean de Rila, Иван Рилски), le fondateur du monastère de Rila et le protecteur de la Bulgarie est le patron de la fête.

Parmi les éveilleurs nationaux, on peut citer Grigorii (Grégoire) Tsamblak (en bulgare Григорий Цамблак), moine et écrivain (vers 1365 – 1420) ; Païssii Hilendarski (en bulgare Паисий Хилендарски), auteur de l’Histoire slavo-bulgare (1722-1773) ; Sofronii Vratchanski (Sofronii de Vratsa, en bulgare Софроний Врачански), auteur de « Vie et souffrances du pécheur Sophrone » (1739-1813) ; baron Petar Partchevitch (en bulgare Петър Парчевич), évêque catholique bulgare (1612-1674) ; Vassil Levski (en bulgare Васил Левски), révolutionnaire et idéologue de la libération nationale bulgare (1837-1873) ; Christo Botev (Христо Ботев), révolutionnaire et poète (1848 – 1876) ; Lyuben Karavelov (en bulgare Любен Каравелов), écrivain et journaliste (1834-1879) ; Ivan Vazov (en bulgare Иван Вазов), écrivain (1850-1921) et d’autres.

Provadia-Solnitsata (la Saline) – le centre préhistorique de production de sel

Provadia-Solnitsata (la Saline)
Provadia-Solnitsata (la Saline)

Le site historique Provadia-Solnitsata se trouve à 6 km au sud-est de Provadia, dans la région de Varna. C’est le seul dépôt de sel gemme en Bulgarie. Des fouilles archéologiques commencent en 2005, dirigées par le professeur Vassil Nikolov. Au centre du site s’élève un tell préhistorique au dessus duquel il y a un tumulus thrace.

Des trouvailles du site Provadia-Solnitsata
Des trouvailles du site Provadia-Solnitsata
Des trouvailles du site Provadia-Solnitsata
Des trouvailles du site Provadia-Solnitsata

Les fouilles que l’on a faites ont démontré que c’était le premier centre de production de sel en Europe de l’époque de la culture néolithique Karanovo III-IV (5400-5000 av. J.-C.). La production de sel s’est développée dans la phase moyenne de la culture chalcolithique Hamangia IV   (4600 – 4500 av. J.-C.) et la culture chalcolithique Varna (4500-4200 av. J.-C.).

Des trouvailles du site Provadia-Solnitsata
Des trouvailles du site Provadia-Solnitsata
Des trouvailles du site Provadia-Solnitsata
Des trouvailles du site Provadia-Solnitsata

La cité antique préhistorique, fondée près de Provadia, profitait des richesses accumulées grâce au commerce du sel pour mettre en place un système de défense complexe. Une méthode de production de sel est découverte est appliquée ici pour la première fois en Europe – l’évaporation de la saumure.

Des trouvailles du site Provadia-Solnitsata
Des trouvailles du site Provadia-Solnitsata

Le site historique Provadia-Solnitsata attire l’attention de la communauté scientifique internationale et des touristes. Cependant les jours et heures d’ouverture sont déterminés par la Municipalité de Provadia et la direction de la compagnie privée sur le territoire de laquelle se trouve le site.

Provadia-Solnitsata - reconstruction du rempart.
Provadia-Solnitsata – reconstruction du rempart.

Des musées de Varna et Dordrecht s’échangent leurs œuvres

« L'or le plus ancien de l'humanité », exposition.
« L’or le plus ancien de l’humanité », exposition.

A l’occasion du 15e anniversaire du jumelage entre les villes de Varna et de Dordrecht (Pays-Bas), le musée hollandais présente à partir du 28 octobre 2016 l’exposition du Musée archéologique de Varna « L’or le plus ancien de l’humanité ». Une exposition du musée de Dordrecht montrant l’apogée de la ville hollandaise au XIII-XIV s. sera présentée plus tard à Varna.

Jusqu’au 18 avril 2017, le Musée archéologique de Varna présente près de 2000 objets tirés de sa collection permanente. Ces objets couvrent plusieurs siècles d’histoire, l’exposition met l’accent sur des bijoux, des outils et d’autres objets de la Nécropole chalcolithique de Varna (4600-4300 av. J.-C) ainsi que sur l’or travaillé le plus ancien jamais découvert à ce jour. L’exposition sera accompagnée d’une brochure présentant la région de Varna à l’époque chalcolithique, « l’Age d’or » de la communauté agricole précoce  ayant peuplé la partie nord-est de la péninsule balkanique.

Découvrez la Ville de Varna au bord de la Mer Noire et la Bulgarie

Show Buttons
Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus
Share On Linkdin
Share On Pinterest
Contact us
Hide Buttons